Suchen
Valais
Valais

Plan climat Valais

Le Plan climat du canton du Valais est constitué de 80 mesures phares.

Le Plan climat constitue la stratégie climatique du canton. Les mesures qui y sont présentées visent à diminuer les émissions de gaz à effet de serre (objectifs de réduction) et/ou à protéger la population, l’environnement et les biens des conséquences des changements climatiques (objectifs d’adaptation).

Le Plan climat contient l’état des lieux climatique, les objectifs sectoriels, les mesures phares et les moyens nécessaires à la mise en œuvre de la politique climatique du canton. Il s’articule autour de sept domaines d’actions stratégiques :

Le Plan climat, c’est quoi ?

Objectifs de réduction

Le canton du Valais s'est fixé comme objectif de tendre vers la neutralité carbone d'ici 2040. Pour y parvenir, des objectifs de réduction sectoriels ont été définis pour les domaines stratégiques comme la mobilité, les bâtiments et l’industrie.

Dans ces domaines, une diminution de 80 % des émissions directes de gaz à effet de serre devra être atteinte d’ici 2040. Pour la mobilité, cela signifiera notamment l’électrification de la moitié du parc automobiles utilisés pour les transports individuels et une augmentation de 22 % à 30 % du recours aux transports publics. Dans le secteur des bâtiments, il s’agira par exemple de rénover et assainir les bâtiments privés à un rythme annuel moyen de 3 % et de réduire la consommation énergétique des ménages de 30 %. Pour l’industrie, les objectifs sont d’augmenter la part d’énergie renouvelable à 50 % et de réduire la consommation énergétique de 10 %. Dans le domaine de l’alimentation, l’objectif est de réduire les émissions directes et indirectes de CO2 de 75 % d’ici 2040 par le développement de circuits courts et de pratiques agricoles bas carbone.

L'ensemble des objectifs sectoriels de réduction sont présentés ici.

Objectifs d'adaptation

Le canton du Valais entend diminuer les risques liés aux changements climatiques, protéger les populations, les biens et les ressources naturelles et augmenter la capacité d’adaptation de la société, de l’économie et de l’environnement. Parmi les objectifs sectoriels d’adaptation figurent la gestion intégrée de l’eau et de la forêt, le maintien des rendements agricoles, ou encore la résilience du secteur touristique.

L'ensemble des objectifs sectoriels d'adaptation sont présentés ici.

80 mesures phares

Pour réaliser ces objectifs, le projet de Plan climat présente 80 mesures phares pour la période 2024–26. Certaines sont entièrement nouvelles, tandis que d’autres sont des modifications de pratiques et mesures existantes.

Ces mesures consistent notamment à favoriser la mobilité douce, sécuriser l’approvisionnement en eau, promouvoir des cultures préservant la qualité des sols, accélérer la rénovation des bâtiments, développer l’énergie solaire, renforcer la surveillance des dangers naturels et soutenir la production agricole bas carbone. Elles peuvent être consultées ici.

Des mesures transversales viennent compléter les sept domaines stratégiques du Plan climat et soutenir la transition vers des modes de vie plus durables. Elles regroupent la gouvernance, l’économie circulaire, la collaboration avec les communes, la formation et la communication.

Plan climat Valais
Plan climat Valais

Processus participatif

Le Plan climat est le fruit d’un processus participatif incluant les milieux économiques, les associations citoyennes et de consommateurs, les milieux de la recherche et de la formation, ainsi que les entités territoriales. Sa mise en œuvre nécessitera un engagement fort de l’ensemble des acteurs et actrices du territoire. La participation des communes, entreprises, associations, politiques et individus sera indispensable pour relever le défi climatique.

Financement

Le projet de loi donne les moyens financiers au canton de mettre en œuvre le Plan climat et prévoit également des aides financières à des tiers pour la planification et la réalisation des mesures contribuant à atteindre les objectifs climatiques. Les mesures et actions concrètes seront en majorité financées par le budget ordinaire de l’Etat sans nouvelles taxes ou impôts.

Un investissement supplémentaire d’environ 70 millions de francs par année pour la période 2024–2026 devra compléter les 250 millions de francs déjà investis annuellement pour des politiques climatiques.

Pour financer des projets et des mesures de plus grande envergure, généralement limités dans le temps, le Conseil d'Etat propose de créer une réserve climatique. La dotation initiale d’un montant de 150 millions de francs est prélevée sur la réserve de politique budgétaire. Cette réserve climatique permettra d’orienter rapidement le canton vers l’atteinte des objectifs climatiques.

Plus d'informations sur www.vs.ch/climat

Photos d'illustration : © Laurence Piaget, FDDM